Derniers commentaires publiés
Chacun sa merde !(1 commentaire)
Conformité et convenance(1 commentaire)
20 000 !(2 commentaires)
Le pipotron est de retour !!(2 commentaires)
Que choisir ?(2 commentaires)
 
Derniers articles publiés
14 jours plus tard
Ecrit par Marco   
26-03-2006

Que dire de ces premiers quatorze jours, que peut on en retirer ? Comment les résumer voir même les analyser ? Sommes nous devenus plus compétents depuis, avons nous perdus notre temps ? Pour tenter de trouver une réponse, il convient de procéder à une analyse systémique dualiste rétrospective (et non triangulaire pour une fois) sur notre activité de production. Pour y parvenir, deux échelles s’offrent à nous, la perspective microscopique, analyse à l’échelle de la journée, je rappelle ici que nous parlons bien entendu du jour sidéral, relatif à la rotation terrestre et non du jour solaire. D’autre part, il nous est offert l’opportunité d’utiliser la méthode globale, macroscopique qui tente la douloureuse synthèse de cette période de 2 semaines.

 

 
Pour mes biens chers lecteurs qui me demanderait où se situe l’échelle mésoscopique (car il y a toujours des empêcheurs de tourner en rond), je leur répondrais en 2 temps :

-         premièrement d’aller se faire voir

-         deuxièmement que l’analyse mésoscopique consisterait à découper notre stage en cycle, et à les analyser un à un. Un cycle étant le moment où l’on considère que l’on a accompli une étape de notre travail et que l’on peut désormais passer à une autre. Ainsi ces cycles peuvent être de l’ordre de quelques heures, quelques jours voir quelques mois. Cela nécessite donc un certain recul vis-à-vis de l’ensemble de notre activité. Sommes nous déjà à la fin d’un premier cycle, ou au contraire en avons-nous déjà effectué plusieurs ? Seul l’avenir pourra nous le dire. 

 

  Ainsi comme tout le monde l’a déjà fait sur le forum de notre bien cher lieu d’expression libre : calembredaines.com, je vais vous relater une journée type au pays de la Würst :

 

8h40 : Arrivée sur les lieux, je prie pour que je ne sois pas le premier car j'ai pas les clés du bureau (si cela intéresse quelqu'un je pourrais expliquer plus en détail le pourquoi du comment que je ne puisse pas entrer tant que quelqu'un d'autre n'est pas là).

 

9h max : Quelqu'un arrive enfin, la secrétaire en l’occurrence, je peux gagner mon bureau.

 

9h02 : Je vais dans mon autre bureau (ben oui parce que j'ai en 2 en fait) car il y a un ordi avec plus de trucs utiles (genre photoshop, un scanner, google Earth etc….)

 

9h20 : le gars avec qui je partage le second bureau arrive (il est employé a temps partiels et fait ses études en parallèle, il est là que deux jours par semaine). J'avais complètement oublié qu'il devait venir aujourd'hui et comme lui il a des trucs réellement important à faire sur l'ordi, je lui laisse la place.

 

9h21 : (ben oui les 2 bureaux sont pas bien éloignés), j'ouvre mon ordi, celui où il y a rien dessus et je commence à aller sur internet. Le problème c'est que il y a une putain de configuration qui fait que hotmail.com, faut pas espérer aller dessus, ça parle de cookies etc.... bref j'y capte rien.

 

9h25 : (ben en fait l’ordi rame pas mal alors ça prend du temps de sortir d'internet. N'ayant rien de spécial à faire, je lis les documents qu’ils m’ont filer sur un certains nombres de projets en cours et déjà réalisés (et il y en a en plus). Bien évidemment, l’usage du dictionnaire est plus que de rigueur.

 

10h : Voyant que je me fais chier à regarder par la fenêtre, certains ont pitié de moi et me proposent de les accompagner à leur RDV. Ouf, enfin un peu d’animation.

 

11h30 : Retour du RDV, bon évidemment, quand un allemand me parle, ça va je comprend, mais quand 2 voir 3 voir même une dizaine parlent les uns avec les autres et en plus quand ils s’engeulent limite comme c’est souvent le cas en RDV, alors là moi je patauge. Heureusement je pose quelques questions par la suite pour savoir un peu ce qui s’y est dit. Remarque, j’ai l’impression qu’ils parlent beaucoup pour rien dire dans ces réunions, car c’est rare qu’une décision  réelle soient prises à leurs issues.

 

12h : Bon allez c’est l’heure d’aller manger, la cantine du Senat est sympa, pour 2,70 euros, t’a entrée plat dessert assez copieux et 10 fois meilleurs qu’à l’AREN.

 

12h30 : Retour du déjeuner, bon allez je fais semblant de lire les docs un peu.

 

13h30 : Allez on repars pour une tournée de RDV, si j’ai pas de chance, c’est des RDV qui se passent dans les bureaux du Senat et donc je suis obligé de rester au boulot jusque vers 16h au moins pour faire semblant. Si j’ai de la chance, on repart à l’extérieur et à l’issue du RDV, je peux me barrer. Du coup retour at home vers 15h – 15h30.

 

Voilà pour une analyse d’une journée. Nous voyons donc ici rapidement les limites de ce genre d’approche, tant il est difficile de relater une journée type notamment lorsqu’elle se compose de RDV. De plus, cette approche est un peu déprimante car à trop y regarder dans le détail, on se rend compte qu’en fait on fout rien et que ce qu’on fait toute façon ça leur sert à rien. 

 

Donc c’est là qu’une analyse globale prend tout son sens. En effet elle permet de mieux dégager les points positifs vécus sur une période plus large et ainsi permettre d’appréhender les progrès effectués. Il s’agit surtout d’essayer de se convaincre qu’on a quant même fait quelque petits trucs.

 

Alors globalement, qu’est ce que j’ai fait en 14 jours :

 
 
-         J’ai a peut près réussi a définir 2 sujets de travail mais qui n’ont plus rien à voir avec ce qui était marqué sur ma fiche C.O.

-         J’ai lu beaucoup de documents ce qui me permet à présent de mieux appréhender la géographie de la ville.

-         J’ai participé à des réunions avec des gens très importants.

·        J’ai rencontré les chefs de quasiment tous les départements.

·        J’ai même été dans le bureau du directeur du Senatsverwaltung für Stadtentwicklung.

·        Je suis allé au Landtag pour assister à une réunion avec des députés du PDS (les communistes locaux). A ma place Simon Jolles leur aurait demandé un autographe.

·        La seule personnes que paraît il j’ai pas le droit de voir, c’est la sénatrice (la ministre de l’aménagement en gros). Je ne sais pas pourquoi mais bon.

 
 
Voilà donc finalement à bien y regarder de plus près, ce n’est pas si mal que ça. On s’occupe quoi. L’échelle macro ainsi atteint son but de minimisation des travers de la réalités quotidienne mise en lumière par l’analyse microscopique précédente. Conclusion, quand on sortira de l'école, vaudra mieux se remémorer les points essentiels qui ont marqué nos 3 ans (je sais pas : la soutenance PATI, le test de stabilité de construction, le TOEIC) plutôt qu’une journée type (arrivée 9h, café 10h jusqu’à 10h45, 11h15 AREN, 16h30 piscine, 20h début de la cardonication).

 

P.S : Sinon pour ceux qui serait arrivé jusque là dans leur lecture, j’ai écrit cet article non pas parce qu’il possède une caractérisation pipologique comme les autres articles de la ligne éditoriale de notre bien cher lieu d’expression. Non en fait c’était juste pour vous raconter un peu ma vie et j’ai jugé que c’était un peu trop long pour le mettre sur le forum.

 

Portez vous bien tous !!!!!

commentaire(s)



Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires.
Calembredainautes, identifiez-vous pour poster votre message !

Powered by AkoComment 2.0!

Dernière mise à jour : ( 01-04-2006 )
< Précédent   Suivant >
 

© Copyright 2017 Calembredaines' Team (France)
"Tous droits des auteurs d'articles, du producteur et du propriétaire du site réservés.
Sauf autorisation, toute reproduction et tout Ctrl-C Crtl-V, même partiels, du contenu de ce site sont formellement interdits
sous peine de poursuites judiciaires et de nez cassé de la part des auteurs et du producteur.
Toute ressemblance avec des faits, histoires ou écoles d'ingénieurs réels est totalement fortuite.
L'ensemble de la rédaction et le propriétaire du site déclinent toute responsabilité concernant son contenu"
Site réalisé avec le logiciel libre Joomla!